LES LIQUEURS

 

 

On peut dire qu’elles nous viennent d’Arnaud de Villeneuve, recteur de la Faculté de Médecine de Montpellier et alchimiste : il élabora de multiples vins herbés et médicinaux, et popularisa la distillation de l’alcool par l’alambic après l’arrivée de celui-ci en occident. Ce procédé permet l'élaboration des liqueurs actuelles.
Les premières mixtures à base de plantes viennent du Moyen Âge grâce aux moines et aux jésuites italiens, et c’est Catherine de Médicis qui les importa en France au XVIe siècle. Les moines voulaient en effet tirer le meilleur des plantes médicinales, qu’ils mélangeaient à de l’alcool. Pour que le goût soit meilleur, ils les sucraient abondamment et les patients finirent par les trouver bonnes à boire.
C'est une attraction à l’époque, et le grand succès des liqueurs s'amplifie à partir du moment où elles passent de la simple situation de boisson médicinale à celle plus prestigieuse d'alcools de châteaux. En effet, en raison du prix très élevé du sucre, le plaisir des liqueurs fut longtemps réservé aux couches les plus privilégiées de la population. Le produit devint ensuite plus accessible, lorsqu’apparu le sucre de betteraves.
La composition générale des liqueurs repose aujourd’hui sur trois éléments de base, toujours utilisés pour l’élaboration d’une liqueur :
•    L’alcool
•    Les substances aromatiques (fruits, plantes, racines, graines…)
•    Le sucre


Nos liqueurs


Qu’elles soient de fruits ou de plantes, nos liqueurs sont fabriquées sur la même base. C’est-à-dire un mélange d’alcool, d’eau, de sucre et d’infusion de fruits ou de la plantes. Les liqueurs sont généralement consommées en digestif, mais vous pouvez les utiliser en apéritif avec du vin blanc pour obtenir un kir, ou encore avec différents mousseux. Pour une touche d’originalité, versez quelques gouttes de liqueur de violette dans votre salade de fraise avec un brin de basilic.

Nos liqueurs


Un zoom sur 

"La liqueur de sapin"


Au début du XXe siècle, l’utilisation de bourgeons de sapins est courante en matière médicinale, et au même titre que les autres liqueurs, on commence à en faire de l’alcool. Son succès devient plus important dans la région franc-comtoise suite à l’interdiction de l’absinthe en 1915.
La liqueur de sapin semble par ailleurs conserver ses effets de boisson médicinale puisque ses vertus antitussives lui sont largement reconnues.

La recette de cette liqueur de sapin découle directement de celle de Cousin Florentin, l’inventeur. C’est en 1906 qu’il monte sa distillerie à Champagnole (Jura), mais il décède malheureusement l’année suivante. Sa veuve perpétue cependant son activité, jusqu’en 1909, date à laquelle elle cède la distillerie Florentin à la distillerie Henri Deniset Jeune.
C’est ensuite la maison Klainguer qui rachète la distillerie H. Deniset Jeune et devient donc Deniset-Klainguer.
Primée  à plusieurs reprises, la liqueur de sapin Deniset-Klainguer est très appréciée du public.
Elle est fabriquée dans nos alambics, sur la base de 24 plantes distillées, auxquelles nous ajoutons ensuite une infusion de jeunes pousses de sapin. En plus de cette infusion, nous complétons le résultat avec du sucre et avec une seconde infusion de plantes, qui permet notamment sa coloration naturelle.


  • Satisfait ou rembourséSatisfait ou remboursé
  • Échange en magasinÉchange en magasin
  • Livraison en 48hLivraison en 48h
  • Paiement 100% sécuriséPaiement 100% sécurisé
  • Franco à partir de 99 €Franco à partir de 99 €
Liquor Street
Design by BWA